Georges Vézina, l’habitant silencieux

Biographie Georges Vézina

Il parait beaucoup de livres sur le hockey. Peu ont l’intérêt et la portée du livre de Mikaël Lalancette. Livre d’histoire et livre d’histoires de hockey, Georges Vézina, l’habitant silencieux est une très belle réussite.

En refermant le livre, j’ai eu l’impression d’avoir pris le train pour un long voyage, d’avoir approché Georges Vézina et vu sa carrière se dérouler, de pratiquement l’avoir vu jouer.

L’auteur nous ramène non seulement dans le giron du Canadien des années 1910 à 1926 , date du décès de Georges Vézina, mais aussi au Québec de la même époque. Un vrai voyage dans le passé, qui va au delà du hockey.

Cet effet de profondeur du livre, est le résultat du long travail de recherche et de l’effort d’écriture de Mikaël Lalancette, qui a poussé très loin, jusqu’à retrouver tout ce qui s’est écrit sur Vézina.

Pour être un lecteur assidu de vieux journaux comme la patrie, je sais qu’il a du passer des années à reconstituer non seulement la carrière de Vézina, mais sa vie personnelle , ainsi que le monde qui l’entourait. C’est tout simplement très réussi.

Georges Vézina – 1925 / Wikipedia

Qui était Georges Vézina ?

Nous connaissons tous le nom de Georges Vézina. La ligue nationale décerne chaque année au meilleur gardien de la ligue un trophée qui porte son nom.

Depuis 1927 , 13 gardiens des Canadiens de Montréal ont vu leur nom gravé dessus : Ken Dryden, Carey Price, José Théodore, Patrick Roy, Michel Larocque, Richard Sevigny,Denis Herron, Rogatien Vachon, Gump Worsley,Charlie Hodge, Jacques Plante, Bill Durnan et Charles Hainsworth.

Pourtant, le temps passant, il est devenu difficile de prendre la mesure du personnage, de sa popularité et de ses performances.

Georges Vézina a joué 16 saisons avec le Canadien de Montréal, de 1910 à 1926. Il fut un des principaux artisans des deux premières coupes Stanley remportées par le Canadien ( 1915-1916 et 1923-1924 ), a participé à la popularisation du hockey au Québec, au Canada et aux États-Unis.

Joueur de hockey à succès, homme d’affaire prospère, il surmontera beaucoup d’épreuves personnelles, et, concordance des temps, vivra la crise de a grippe espagnole de 1918, qui emportera Joe Hall cette même année , et Georges Kennedy deux ans plus tard.

Est-ce un bon livre ?

Absolument, un des livres de hockey les plus intéressants que j’aie lus. Vous vous intéressez à l’histoire du hockey ? Aux biographies sportives ? Georges Vézina, l’habitant silencieux est pour vous !

A propos du livre.

Le livre de Mikaël Lalancette a reçu des acclamations d’un peu partout. Je vous conseille l’écoute de l’épisode du podcast de hockey Drette su’l tape dont l’auteur est l’invité principal !

Drette su’l tape avec Mikaël Lalancette
Publié le
Catégorisé comme blog