La liste complète des capitaines du Canadien de Montréal

Mis à jour par

Le

Voici la liste complète des 31 joueurs du Canadien qui ont occupé le poste de capitaine de l’équipe, de 1909 à aujourd’hui . Une belle galerie de leaders, de durs à cuire, de joueurs étoiles, qui ont tenté de mener leur équipe à la coupe Stanley, de maintenir la cohésion dans les années noires.

A Montréal, mieux vaut avoir les nerfs solides, le capitaine de l’équipe est très exposé à la critique. Le dernier capitaine francophone du Canadien fut Vincent Damphousse, de 1996 à 1999.

Nick Suzuki, capitaine des Canadiens

Depuis le 12 Septembre 2022, le Canadien de Montréal , par la voix de Martin Saint-Louis, a annoncé la nomination de Nick Suzuki comme capitaine de Canadien. Il est le 31ème capitaine de l’histoire du club. Suzuki a aussi annoncé ses adjoints, qui seront Gallagher et Edmundson.

2018 à 2022, Shea Weber

Shea Weber est nommé capitaine du Canadien le 1er Octobre 2018. il remplace Max Pacioretty qui portait le C sur son chandail depuis 2015. Imposant et charismatique, Shea Weber est respecté dans la chambre. Il est le 30ème capitaine du Canadien de Montréal.

S’il a été un bon capitaine dans le vestiaire, son bilan n’est pas extraordinaire et son attitude après sa mise sur la liste des blessés à long terme a été jugée discutable.

Suite à l’échange de Shea Weber, il n’y a pas eu de de capitaine avant le 12 Septembre, date de la nomination de Nick Suzuki.

De Saku Koivu à Max Pacioretty

Une nouvelle époque mouvementée pour le Canadien. Des conflits dans la chambres, des clans et pas de coupe Stanley pour les 3 capitaines. Max Pacioretty sera échangé, Koivu et Gionta ne verront pas leurs contrats renouvelés.

2015 à 2018, Max Pacioretty

Au tour de l’ailier Max Pacioretty de devenir capitaine du CH. Il est nommé le 18 Septembre 2015, après un vote des joueurs. Peu loquace, probablement en froid avec d’autres joueurs, Pacioretty reste quand même en poste trois ans, avant d’être échangé par Marc Bergevin aux Golden Knights de Las Vegas.

2010 à 2014 , Brian Gionta

Brian Gionta devient le 28ème capitaine du Canadien de Montréal le 30 Septembre 2010. Sa nomination intervient 14 mois après le départ de Saku pour les Ducks d’Anaheim. En 2014, le Canadien ne renouvelle pas son contrat. Brian Gionta signe alors avec les Sabres de Buffalo dont il devient le capitaine. Il porte aussi le C pour l’équipe olympique américaine aux jeux de Pyeongchang en 2018.

1999 à 2009, Saku Koivu

Saku Koivu est le 27ème capitaine du Canadien de Montréal. Nommé le 30 Septembre 1999, va le rester 10 ans en poste, jusqu’à ce qu’il quitte pour les Ducks d’Anaheim après la saison 2009.

Saku n’aura jamais su rassembler complètement l’équipe. Cancer, blessure à un œil, alignement moyen, formation de clans dans l’équipe, unilinguisme … Capitaine Saku ne l’aura pas eu facile. Tous ses coéquipiers auront toutefois reconnu son courage et son éthique de travail.

figure class= »wp-block-image aligncenter size-full »>Guy Lafleur et nous

Saku Koivu a connu sa part de blessures et de maladies. L’équipe a alors choisi de nommer des capitaines par intérim, qui sont parfois tombé un peu dans l’oublie

2000 , Shayne Corson

2000-2001 , Eric Weinrich

2001-2022 , Doug Gilmour

2008-2009, Alex Kovalev

De Bob Gainey à Vincent Damphousse

Le hockey change et les temps sont durs pour le Canadien. Serge Savard devient directeur général du Canadien et ajoute deux coupes Stanley au palmarès du club. Vincent Damphousse est le dernier capitaine francophone du CH.

1996 à 1999 , Vincent Damphousse

3 ans après avoir remporté la coupe avec le Canadien, Vincent Damphousse est nommé capitaine du Canadien de Montréal. Il remplace Pierre Turgeon . Il rejoindra le club des capitaines du Canadien échangés. En 1999, il prend la direction de San José.

1995-96 – Montreal Forum Closing Ceremonies – Pass the Torch
fermeture du forum, tous les capitaines du CH

1995 à 1996 , Pierre Turgeon

Acquis en Avril 1995 dans une transaction avec les Islanders . Pierre Turgeon devient le nouveau capitaine du Canadien. Relayé au troisième trio, il est mécontent de son utilisation sous la nouvelle direction . Il demande a être échangé. Le Canadien l’envoie lui aussi aux Blues de Saint-Louis.

1995, Mike Keane

Mike Kean succède à Kirk Muller. Peu après sa nomination, répondant à un journaliste, il déclare ne pas vouloir apprendre le français , déchainant la colère des médias et des partisans. Il prend la route du Colorado, dans le même échange que Patrick Roy, le 6 Décembre 1995.

1994 à 1995, Kirk Muller

Captain Kirk remplace logiquement Guy Carbonneau au poste de capitaine du CH . En Avril 1995, il est à son tour échangé à New-York en retour de Pierre Turgeon.

1990 à 1994, Guy Carbonneau

Guy Carbonneau est désormais seul capitaine du Canadien. Il participe grandement à la conquête de la coupe Stanley en 1993. Après une saison 94 plus difficile, Serge Savard décide d’échanger son capitaine aux Blues de Saint-Louis.

1989 à 1990 , Guy Carbonneau et Chris Chelios

Deux capitaines pour le Canadien cet année la. Guy Carbonneau et le défenseur Chris Chelios. Aux cœurs de nombreuses controverses, Chelios finit par être échangé .

1981 à 1989, Bob Gainey

Bob Gainey est nommé capitaine. Attaquant défensif travaillant, Bob Gainey a joué 1160 matchs avec le Canadien de Montréal, remportant au passage 4 trophée Selke et 5 coupes Stanley. Il deviendra ensuite directeur général du Canadien. Son chandail a été retiré par le Canadien.

De Jean Béliveau à Serge Savard

Une nouvelle et grande époque pour le Canadien de Montréal avec de grands joueurs , de grands capitaines. Au sommet bien sur, Jean Béliveau, surnommé le capitaine des capitaines ! 4 capitaines en 20 ans et tous au temple de la renommée du hockey !

1979 à 1981, Serge Savard

Autre grand capitaine au service de ses coéquipiers, le défenseur Serge Savard porte le C pour 2 saisons, puis fait ses valises pour Winnipeg où il rejoint John Ferguson. Après cela, il reviendra à Montréal en tant que directeur général ( voir sa biographie ).

1975 à 1979, Yvan Cournoyer

Yvan Cournoyer succède au Pocket Rocket pour 4 saisons, mais prend sa retraite en raison de problèmes de dos.

1971 à 1975, Henri Richard

Jean Béliveau raccroche ses patins après une dernière coupe Stanley en 1971. Henri Richard, le Pocket Rocket, prend la relève et devient capitaine du CH. Il prendra sa retraite 4 ans plus tard avec 11 coupes Stanley au compteur.

1961 à 1971, Jean Béliveau

De tous les capitaines du Canadien de Montréal, Jean Béliveau reste le plus acclamé. Le capitaine des capitaines a déjà gagné 5 coupes Stanley lorsqu’il succède à Doug Harvey.

Il est sans discussion le capitaine le plus admiré et respecté de l’histoire de l’équipe. Après sa retraite, il restera dans l’organisation.

figure class= »wp-block-image aligncenter size-full »>Guy Lafleur et nous

De Toe Blake à Doug Harvey

Avec l’arrivée de Toe Blake puis du Rocket, c’est la renaissance du club. Une génération gagnante. Les 5 capitaines sont au temple de la renommée du hockey !

1960 à 1961, Doug Harvey

En Septembre 1960, Maurice Richard annonce sa retraite et c’est Doug Harvey qui lui succède, avec 800 matchs d’expérience, 5 trophées Norris et 6 coupes Stanley à son actif.

A cause de son implication dans la nouvelle association des joueurs, il est en froid avec Frank Selke. Finalement, le DG l’échange l’année suivante aux Rangers de New York, pour 1$, Lou Fontinato et des considérations futures.

1956 à 1960, Maurice Richard

A la fin de la saison 56, Emile Butch Bouchard prend sa retraite. C’est tout naturellement le Rocket, Maurice Richard , qui devient capitaine du Canadien. Il va occuper jusqu’à sa retraite, soit 4 saisons.

1948 à 1956 , Émile Bouchard

Toe Blake parti, place à Émile Butch Bouchard, dont le capitanat servira de modèle à Jean Béliveau. Le numéro 3 avait le respect de tous ses coéquipiers.

1948 , Bill Durnan

Le gardien Bill Durnan remplace Toe Blake. Celui ci, blessé, met fin à sa carrière de joueur avant de devenir entraineur.

1940 à 1948 , «Toe» Blake

Membre du CH depuis 1935, c’est au tour de Toe Blake de rejoindre la liste des capitaines du Canadien de Montréal . A son arrivée, il est déjà gagnant d’une coupe Stanley et d’un trophée Hart. En 1948, une blessure met fin à sa carrière dans la LNH ( voir le livre capitaines ) .

Les années sombres du Canadien

La vie du Canadien de Montréal entre les deux guerres aura été tumultueuse. Aucune coupe entre 1931 et 1944. 6 capitaines vétérans.

1939 à 1940, Walter Buswell

Au service du Canadien depuis 1935, le vétéran Walter Buswell est nommé capitaine. Après cette saison, il quitte le club pour jouer une dernière saison avec le cyclones de Joliette.

1936 à 1939 , Albert Siebert

A la demande express de Cecil Hart , nouveau gérant du Canadien, Howie Morenz et Albert Siebert sont rapatriés dans l’effectif. Siebert devient capitaine de l’équipe.

1933 à 1936, Sylvio Mantha

Sylvio Mantha est de nouveau capitaine de l’équipe. Il est nommé coach en 1935-36 avant de quitter la franchise.

1932 à 1933 , George Hainsworth

Membre de l’équipe depuis 1926, ce n’est qu’avec l’arrivée de Newsy Lalonde comme entraineur que George Hainsworth devient le premier gardien capitaine de l’histoire. Capitanat de courte durée puisqu’il quitte l’équipe la saison suivante.

1926 à 1932, Sylvio Mantha

Après le départ des frères Cleghorn, Sylvio Mantha passe d’ailier à défenseur et devient capitaine du Canadien pour six années. Déjà gagnant d’une coupe Stanley, il en gagne une autre en temps que capitaine.

1925 à 1926, Bill Coutu

Le défenseur Billy Coutu prend la suite de Sprague Cleghorn, avant d’être échangé aux Bruins. Billy Coutu était un « très dur à cuire ».

Pour la petite histoire, est banni de la LNH en 1927 ( punition levée en 1929 ) après une bagarre générale durant laquelle il frappe deux arbitres. Il continue sa carrière dans la C-AHL. Nommé manager des Reds de Providence en 1934, il est aussi éjecté de la C-AHL. En carrière … 244 matchs pour 478 minutes de pénalité.

figure class= »wp-block-image aligncenter size-full »>Guy Lafleur et nous

Les pionniers, de Laviolette à Cleghorn

Des capitaines à forte personnalité ont pris les commandes des premières éditions du Canadien. Des équipes menées par des capitaines durs à cuire, qui réglaient leurs problèmes à coup de hockey dans la face !

1922 à 1925, Sprague Cleghorn

Sprague Cleghorn est acquis par le CH en 1921. Le féroce défenseur rejoint son frère l’ailier Odie. Il succède à Newsy Lalonde comme capitaine du Canadien. Le CH remporte deux coupes Stanley avec Sprague Cleghorn en tant que capitaine.

Sprague Cleghorn échangé aux Canadiens
Sprague Cleghorn

1916 à 1922, «Newsy» Lalonde

Retour de Newsy Lalonde! Il reprend le rôle de capitaine. il est aussi entraineur du Canadien. Après le décès de George Kendall, Lalonde entre en conflit le nouveau propriétaire Georges Dandurand. L’ambiance dans le vestiaire se détériore tellement qu’il finit par être échangé à Saskatoon en retour d’Aurèle Joliat et 3500$ .

1915 à 1916, Howard McNamara

Howard McNamara débarque des Shamrocks qui viennent de plier boutique. Il est nommé capitaine du Canadien, menant l’équipe jusqu’à la coupe Stanley.Il quitte l’équipe pour rejoindre l’armée .

1913 à 1915, Jimmy Gardner

Le Canadien accueille Jimmy Gardner de Vancouver, en retour de Newsy Lalonde et 500$. L’ailier gauche est entraineur, joueur et capitaine pendant deux années.

1912 à 1913, «Newsy» Lalonde

Newsy Lalonde remplace une nouvelle fois Laviolette .

1911 à 1912, «Jack» Laviolette

Retour de Jack Laviolette dans le rôle de capitaine.

1910 à 1911, «Newsy» Lalonde

Premier joueur étoile du Canadien, Newsy Lalonde remplace Jack Laviolette .

1909 à 1910, «Jack» Laviolette

Jean-Baptiste Jack Laviolette, premier capitaine du Canadien, contribue à la construction de l’équipe.Par ailleurs, il était un adepte de sport automobile.

Jack Laviolette
Jack Laviolette, capitaine du Canadien