2009. Dans une saison du centenaire plus qu’en demi-teinte, Bob Gainey tente de conclure un échange qui ferait entrer les Canadiens dans une nouvelle ère. Une transaction avec le Lightning de Tampa Bay qui amènerait Vincent Lecavalier à Montréal.

Mais le deal tant attendu va finalement capoter, non sans avoir fait couler beaucoup d’encre. Une véritable saga qui se déroula entre Janvier et Juin 2009 et trouve son écho jusqu’à aujourd’hui, alors que Vincent Lecavalier vient d’être embauché comme conseiller spécial par le CH.

Les informations disparaissant vite des mémoires et du web, voici quelques notes et sources sur l’échange raté entre les Canadiens et le Lightning.

L’échange de Vincent Lecavalier à Montréal:

  1. La transaction Lecavalier
  2. Vincent Lecavalier en 2009
  3. 2007-2009 Tampa Bay dans la tourmente
  4. Pourquoi Tampa voulait échanger Lecavalier
  5. Janvier 2009, le feu aux poudres
  6. Juin 2009 l’échange est prêt
  7. Ce qui fit capoter la transaction
  8. Lecavalier à Montréal en 2013
  9. Vincent enfin à Montréal

La transaction Lecavalier

Si vous voulez savoir ce qui était en jeu pour les deux équipes, voici ce que l’on sait du contenu de l’échange. Il y a plusieurs versions :

Matthias Brunet, dans la la Presse du 13 Janvier 2009 :

Le Canadien a proposé Chris Higgins,Tomas Plekanec, P.K. Subban et deux choix de première ronde au repêchage. Le nom de Josh Gorges a été ajouté par la suite.

Darren Dreger de TSN, rapporte lui deux variantes :

Christopher Higgins, Tomas Plekanec, P.K. Subban et des choix, en retour de Vincent Lecavalier, Jussi Jokinen et/ou Paul Ranger.

ou

Christopher Higgins, Ryan O’Byrne, Robert Lang, Kyle Chipchura, le choix de 1er tour de 2010 en retour de Vincent Lecavalier, Jussi Jokinen et/ou Paul Ranger.

Le même jour, Bob MacKenzie ajoute Josh Jorges sur la liste. On parle aussi de Ryan mcdonagh à la place de Subban

Brian Lawton, sur ESPN le 3 Avril 2013 :

Vincent Lecavalier en retour de Carey Price, Max Pacioretty, PK Subban et un choix de 1ère ronde

Ce dernier échange aurait été accepté par le joueur et les deux équipes. Et pourtant …

Qui est Vincent Lecavalier en 2009

En 2009, au moment de l’affaire « Lecavalier à Montréal », Vincent a 28 ans. Il évolue avec l’équipe qui l’a repêché en 1998 : le Lightning de Tampa Bay.

1998 NHL Draft: Vincent Lecavalier Taken First Overall

10 ans après avoir rejoint l’équipe, «Vinny» est devenu le visage de la franchise floridienne. Il vient de connaitre deux saisons de 108 et 92 points.

2004 : Avec Lecavalier et Saint-Louis dans ses rangs, le Lightning remporte la coupe Stanley.

2007 : Vincent Lecavalier gagne le trophée Maurice Richard et réécrit le livre des records de la franchise avec 52 buts et 108 points.

2008 : Vincent est nommé capitaine et signe un nouveau contrat avec l’équipe , qui lui rapportera 85 millions sur 11 ans. Le contrat entrera en vigueur en Juillet 2009.

2007-2009, Tampa Bay dans la tourmente

Avant de parler de l’affaire, il est bon de connaitre le contexte absolument incroyable à Tampa Bay, qui va mener à la tentative d’échange.

Le Lightning est vendu, ou pas

En 2007, Bill Davidson, agé de 85 ans et propriétaire de l’équipe depuis 1999, décide de vendre le Lightning . Une première entente avec un groupe qui inclut Doug McLean et Oren Koules est annoncée, mais échoue lamentablement.

Au printemps 2008, une nouvelle offre est déposée par Oren Koules , cette fois en partenariat avec entre autres, Len Barrie, ex joueur de hockey. La vente du Lightning est annoncée en Février et officialisée le 18 Juin par la LNH. Dans cette vente, l’ancien propriétaire est aussi le premier préteur.

Reconstruction et destruction du Lightning

Dès Février et l’annonce de la vente, commence une drôle de reconstruction orchestrée par Jay Feaster, en accord ou en désaccord avec les nouveaux propriétaires.

Ceux ci souhaitent reconstruire après une mauvaise saison et surtout, faire des économies. Il faut depuis 2006, se conformer au plafond salarial d’une part et d’autre part, les propriétaires veulent alléger les dépenses au plus vite. Une bonne raison pour faire n’importe quoi, n’importe comment. Dans l’ordre :

Dès l’arrivée de Brian Lawton, il est clair qu’il ne peut y avoir qu’un chérif en ville. Les propriétaires demandent alors à Jay Feaster de partir. Il en avait certainement assez vu et démissionne le 11 Juillet en laissant 3 années de contrat sur la table.

Depuis l’ouverture du marché des joueurs autonomes , le Lightning signe tout ce qui bouge : Radim Vrbata, Adam Hall, Olaf Kolzig, David Koci, Wyatt Smith, Marc Recchi, Bandon Bochenski , Andrew Hutchinson, Zenon Konopka. Certains de ces joueurs seront échangés quelques mois plus tard.

Mention spéciale pour l’affaire Dan Boyle, à qui l’équipe a octroyé un énorme contrat en Février 2008 avant de le forcer à lever sa clause de non échange en Juillet, sous peine de se voir placer au ballotage. Édifiant. Cela en dit long sur les nouveaux propriétaires.

La bonne nouvelle dans tout ça ? C’est que l’équipe choisit Steven Stamkos au repêchage d’Ottawa en Juin.

2008, c’est aussi la crise des subprimes, qui bat son plein et fait vaciller l’économie américaine. Les finances des nouveaux propriétaires ne semblent plus assez solides. Les affaires immobilières de Len Barrie notamment périclitent. La situation financière du Lightning se détériore.

Oh capitaine mon capitaine

Retour en Juin. Des rumeurs rapportent que Vincent Lecavalier serait en passe de signer un nouveau contrat avec l’équipe. Et en effet, l’annonce officielle est faite le 13 Juillet, 2 jours après le départ de Jay Feaster : nouveau contrat de 11 ans pour 85 millions.

Le 18 Septembre, Vincent Lecavalier est nommé capitaine des Bolts. Tout semble aller mais on s’aperçoit assez vite qu’échanger Dan Boyle n’était pas une bonne idée hockey, pas plus que d’embaucher certains joueurs autonomes ou encore Barry Melrose, qui est mis à la porte et remplacé par Rick Tocchet.

En Décembre, des rumeurs courent sur l’état des finances de l’équipe et le 10 Décembre, Ron Fournier pose la question dans son émission : Vincent Lecavalier à Montréal: y croyez-vous?

Mais pourquoi Tampa voulait échanger Lecavalier ?

Pourquoi vouloir échanger Vincent Lecavalier, fraichement nommé capitaine, après lui avoir accordé un gros contrat ? Mais pour l’argent bien sur, beaucoup d’argent.

Même si les propriétaires démentent l’existence de problèmes financiers , les 85 millions du contrat de Lecavalier, avec sa clause de non échange et de sa prime de 500 000$ à verser au 15 Janvier, n’ont pas l’air de faire l’affaire de Koules et Barrie. Il faut faire de grosses économies, ça presse.

Alors Brian Lawton va décrocher le téléphone et tâter le terrain pour échanger le numéro 4, avant le premier Juillet 2009 et si possible avant le 15 Janvier. Si on a fait le coup à Dan Boyle en 2008, pourquoi pas à Vincent Lecavalier en 2009.

Faire des économies sur la masse salariale permettrait aussi au Lightning d’accéder au programme de péréquation de la ligue ( partage des revenus ) .

Voici donc pourquoi le Lightning veut envoyer Vincent Lecavalier sous d’autres cieux. Money is money.

[the_ad id= »4479″]

Janvier 2009, le feu aux poudres

Après en avoir parlé en Décembre dans bonsoir les sportifs, Ron Fournier revient à la charge le Jeudi 6 Janvier, affirmant à l’antenne:

« que les démarches étaient en cours afin d’échanger le joueur-vedette du Lightning »

Et c’est parti pour de bon. Le lundi suivant , Ce sont Darren Dreger et Bob MacKenzie qui écrivent sur le site site de TSN. Matthias Brunet embraye le lendemain sur la presse. Tout les autres suivent, de Montréal à Tampa.

Les noms de Higgins, Plekanec , Subban et Jorges sortent, au grand damne de Bob Gainey , qui doit gérer 10 joueurs autonomes dans son effectif.

Les langues se délient. Vincent Lecavalier serait à couteaux tirés avec son équipe, qui ne serait peut-être pas en moyen de lui payer le bonus de 500 000$.

La rumeur prend de l’ampleur. Lawton, Gainey et Lecavalier pédalent et rétropédalent, Kent Hughes rencontre la direction de Tampa. La date fatidique du 15 Janvier approche.

Il y a vraiment un problème financier. Bettman décide de s’en méler, un meeting entre les propriétaires actuels et le vendeur de l’équipe, qui était aussi préteur permet de restructurer le prêt accordé par le vendeur et d’assainir les finances de l’équipe. La prime de 500 000$ est payée à temps. Les choses semblent se tasser.

Entretemps bien sur, tout ceci a fait flamber les lignes ouvertes, rêver les fans du CH , twitter et couler beaucoup d’encre.

C’est l’accalmie, mais la rumeur, toujours, rapporte qu’il y a mésentente entre les Oren Koules et Len Barrie. Koules voudrait faire baisser la masse salariale et échanger Lecavalier alors que Len Barrie y serait opposé.

En Février 2009, Bob Gainey confie à Marc de Foy, alors à rue Frontenac, que les premiers contacts remontaient en fait à Novembre 2008 :

Le nom de Mathieu Schneider figurait parmi nos priorités lorsque celui de Vincent Lecavalier a rebondi sur le tapis en novembre, a raconté Gainey. On a donc mis le dossier Schneider de côté avant de le rouvrir à la mi-janvier.

Bob Gainey à Marc de Foy – Rue Frontenac 17 Fév 2009
couverture hockey news

Juin 2009 , l’échange est prêt

La saison se termine enfin pour le Canadien. Centenaire oblige, le repêchage a lieu à Montréal et l’échange de Vincent Lecavalier refait surface. Beaucoup pensent que Bob Gainey va transiger avec le Lightning durant le draft, mais rien ne se produit.

On apprendra en 2013, de la bouche de Brian Lawton, que pourtant, en Juin 2009, une transaction était en place :

Pour Vincent Lecavalier , le Canadien aurait donné : Carey Price / Max Pacioretty / PK Subban et 1 choix de première ronde . ( il y a une variante avec Plekanec à la place de Pacioretty )

Vincent Lecavalier on joining the Canadiens | FULL PRESS CONFERENCE

Cette transaction aurait été acceptée par les deux dg et le joueur, comme Vincent Lecavalier le précise dans sa récente entrevue. Mais la encore cela ne se fait pas

Ce qui fit capoter la transaction

Alors que c’est il passé?

C’est la mésentente entre Koules et Barrie qui fait sombrer la transaction, Len Barrie refuse d’échanger Lecavalier. Et c’est Gary Bettman qui va trancher dans le conflit entre les deux propriétaires.

Les problèmes financiers des deux propriétaires et leurs désaccords sont tellement grands qu’une réunion est organisée dans les bureaux de la ligue. Gary Bettman arbitre, et décide que l’échange avec Montréal n’aura pas lieu. L’affaire est terminée.

Sans doute le commissaire en a t’il eu assez des cow boys, avec raison. Échanger Lecavalier aurait fait fuir les annonceurs de Tampa, frustré les partisans, hypothéqué l’avenir de l’équipe et donné une piètre image de de la ligue, ce qui était hors de question.

Après avoir tenté d’attirer Mats Sundin jusqu’en Décembre 2008, puis essayé de transiger pour Vincent Lecavalier depuis Janvier, le 30 Juin 2009 Bob Gainey effectue la transaction qui amène Scott Gomez à Montréal.

2010 : Le Lightning de Tampa Bay est de nouveau vendu, cette fois ci à Jeff Vinik. Brian Lawton est remercié. Bob Gainey perd aussi son poste, remplacé par Pierre Gauthier.

[the_ad id= »4479″]

Vincent Lecavalier à Montréal 2013

En 2013, Le Lightning rachète le contrat de Vincent Lecavalier. Le joueur peut alors signé où il veut, et opte pour Philadelphie, choisissant Peter Laviolette au lieu de Michel Therrien. Consternation chez les fans du CH . Laviolette est remplacé peu de temps après …

2 ans plus tard, Vincent est échangé aux Kings de Los Angeles, ville où il termine sa carrière en 2015-2016.

Tampa Bay retire le chandail numéro 4 en 2018

Enfin, Vincent Lecavalier à Montréal

2022. Kent Hugues succède à Marc Bergevin au poste de directeur général des Canadiens de Montréal. Hughes a été l’agent de Vincent Lecavalier. Il a aussi été jusqu’à sa nomination une agent de joueur réputé, associé avec le frère de Vincent .

Après la nomination de Martin Saint-Louis au poste d’entraineur du Canadien, c’est sans surprise qu’on apprend que Vincent Lecavalier rejoint le club à titre de conseiller spécial.

La boucle est bouclée. Le temps nous dira le reste

A lire , à écouter :

Entrevue Intégrale Vincent Lecavalier

Sur le web

Jay Feaster Blog, hockey news – 13 dec 2007

Crédit photo : Kaatiya / Flickr

A lire également