Jacques Lemaire, un vrai pro

Jacques Lemaire

Voici une biographie qui vient du cœur. La carrière de Jacques Lemaire racontée par son frère. Un hommage discret et sans accroc.

Vous ne trouverez pas cette biographie chez votre libraire. L’ouvrage a paru en 1978. Jacques Lemaire en était presque à ses derniers miles avec le Canadien.

En 1979, après avoir soulevé une dernière fois la coupe Stanley, Jacques Lemaire s’envolera pour Sierre en Suisse pour faire ses premières armes en tant qu’entraineur.

Jacques Lemaire, un vrai pro
Jacques Lemaire, un vrai pro

Une brève biographie de Jacques Lemaire

Cette biographie n’est pas un ouvrage de référence comme peuvent l’être celles de Serge Savard ou de Scotty Bowman. Jacques Lemaire un vrai pro s’inscrit plus dans la tradition des brèves biographies de joueurs qui paraissaient de leur vivant ( Beliveau, Maurice Richard ) .

Yvon Lemaire raconte la carrière de son frère avec admiration ( méritée ), dans un format qui pourrait se rapprocher aujourd’hui d’une grosse page Wikipedia. On suit Jacques Lemaire du plus jeune âge jusqu’à son avant-dernière saison en 1978 .

Plus de 40 ans après sa sortie, ce livre de 128 pages à le mérite de donner les grandes étapes du parcours de Jacques Lemaire dans le hockey. Il pourrait être une excellente trame pour qui voudrait écrire une biographie plus étoffée. J’ai donc fait une place à cette biographie de Jacques Lemaire dans ma bibliothèque .

Jacques Lemaire , héros discret du Canadien

Il y a des joueurs à qui les vedettes font de l’ombre et que cela gène. D’autres comme Jacques Lemaire semblent très bien s’accommoder de la situation.

Jacques Lemaire n’a joué sous les couleurs que d’une seule équipe, celles du Canadien de Montréal. Et il a été plus que productif avec le CH.

  • 12 ans avec le Canadiens de Montréal
  • 8 coupes Stanley en tant que joueur
  • 2 coupes comme assistant DG ( Serge Savard )
  • 835 points en 853 parties ( dont 366 buts )
  • + 245 de différentiel

Joueur de centre, Jacques Lemaire est reconnu comme un centre défensif, qui pivotera notamment un trio avec Guy Lafleur et Steve Shutt.

Il patine vite et possède un tir dévastateur, n’eut été du rôle défensif qu’il accepta avec le Canadien, Jacques Lemaire aurait pu en mettre 50 dedans pendant quelques saisons.

En 1979. Jacques Lemaire refuse une extension de contrat de 5 ans à 225 000$ par saison et qui le Canadien et la LNH.

Jacques Lemaire entraineur

A son palmarès de joueur , Jacques Lemaire va ajouter d’autres honneurs en tant qu’entraineur.

En 1979, le numéro 25 quitte donc pour la Suisse, où il accepte un poste de joueur / entraineur / directeur général au HC Sierre pour 3 ans.

Il revient ensuite en Amérique du Nord et devient l’adjoint avec Herb Hammond pour l’équipe du Suny Plattsburg ( State University of New-York ) dans la NCAA. Enfin il devient entraineur chef des Chevaliers de Longueuil de la LHJMQ ( actuels Tigres de Victoriaville ).

Entraineur avec le Canadien

En 1983, Ronald Corey fait un grand ménage chez le CH. Bob Berry, Irving Grundman et le prof Caron sont renvoyés. Serge Savard, nouveau directeur général, demande toutefois à Bob Berry de reprendre son poste, accompagné de Jacques Laperrière et Jacques Lemaire comme adjoints.

1984-85 Habs coach Jacques Lemaire
Jacques Lemaire entraineur du Canadien ( en )

Mais en fin de saison, rien ne va plus. Bob Berry est cette fois congédié pour de bon et Jacques Lemaire devient l’entraineur chef du Canadien de Montréal.

Le nouvel entraineur remet l’équipe en marche. Le Canadien se qualifie de justesse pour les séries et se rend en finale de conférence après avoir battu les Nordiques. Le Canadien perd contre les Islanders qui sont à la poursuite d’une cinquième coupe.

L’année suivante est plus compliquée. Guy Lafleur ne cadre plus dans le système très défensif de Jacques Lemaire. Le démon blond prend sa retraite. Le Canadien se qualifie pour les séries mais perd cette fois contre les Nordiques en finale de division.

Jacques Lemaire ne revient pas la saison suivante, cédant sa place à Jean Perron, avec le succès que l’on sait. Jacques Lemaire reste toutefois dans l’organisation, auprès de Serge Savard jusqu’en 1993.

Entraineur dans la LNH

Nouveau départ pour Jacques Lemaire et cette fois En 1993, Jacques Lemaire rejoint Lou Lamoriello qui est à la recherche d’un entraineur.

Les devils du New-Jersey

Jacques Lemaire s’amène derrière le banc des Devils. Avec Martin Brodeur dans les buts et une bonne défensive, tout es en place. Il gagne le trophée Jack Adams en 1994 et en 1995, les Devils remportent la coupe Stanley, la 11ème de Jacques Lemaire.

C’est lors de son séjour avec les Devils que Jacques Lemaire peaufine et utilise « la trappe », une tactique qui consiste ( en gros ) à faire un barrage en zone neutre et à profiter des opportunités qui se présentent. Ce n’est pas très entrainant, mais c’est efficace avec le style de joueurs dont il dispose..

Jacques Lemaire utilise la trappe pour forcer le jeu vers les ailes, ralentir l’attaque adverse et créer des chances de marqués sur des revirements. Et c’est comme ça que l’équipe va battre les Redwings en finale de la coupe de 1995.

Le Wild du Minnesota

Après ce passage avec les Devils, nouveau défi pour Jacques Lemaire qui devient le premier entraineur du Wild du Minnesota en 2000, Il y rejoint le nouveau directeur général Doug Risebrough.

Jacques Lemaire – Minnesota Wild hockey pondcast (en)

Jacques Lemaire remporte son second trophée Jack Adams en 2003 et le Wild se rend en finale de conférence. En 2009, il démissionne pour des raisons personnelles mais ne prend pas sa retraite.

Retour chez les Devils

A l’été 2009. jacques Lemaire devient entraineur adjoint de l’équipe Canadienne. La victoire est au bout du tournoi. medaille d’or .

Lou Lamoriello est à la recherche d’un nouvel entraineur pour les Devils. Et c’est Jacques Lemaire qui retourne derrière le banc pour la saison. En Avril 2010 il remet sa démission mais en Décembre 2010, après seulement 33 matchs, Lou Lamoriello perd patience avec son nouvel entraineur John McLean et rappelle Jacques Lemaire pour terminer la saison. A la fin de la saison, il prend définitivement sa retraite d’entraineur !

« Special assignment coach »

Mais la carrière de Jacques Lemaire ne s’arrête pas la ! En 2014, il accepte un emploi d’entraineur spécial (special assignment coach) avec les Leafs de Toronto , sous la houlette de Lou Lamoriello, et le même poste avec le même Lou pour les Islanders de New York depuis 2018.

Comme il l’explique au Minnesota Wild hockey Pondcast, le rôle consiste à regarder toutes les parties, et à donner un avis extérieur aux entraineurs, sur les joueurs et le jeu de l’équipe.

Jacques Lemaire a été intronisé au temple de la renommée et fait partie des 100 meilleurs joueurs de l’histoire de la LNH.

Jacques Lemaire won eight Stanley Cups with Canadiens
Jacques Lemaire
Publié le
Catégorisé comme blog