Fin du ménage à 3 chez les gardiens du Canadien, un peu d’histoire

Le

par

mise à jour :

Le ménage à 3 devant le filet du Canadien de Montréal a pris fin. Le trio Montembeault, Allen, Primeau fait désormais partie de l’histoire

Kent Hugues a profité de la date limite des transactions 2024 pour envoyer Jake Allen aux Devils du New-Jersey.

Si le ménage à 3 gardiens est parfois un mal nécessaire dans les équipes en transition, comme après les départs de Plante, Dryden, Roy, Théodore et Price, c’est un processus pénible pour les gardiens et qui se termine toujours plus ou moins mal pour un des 3.

Depuis 1965-1966, le CH a compté plus d’une dizaine de trios de gardiens dans son alignement, pour le meilleur et pour le pire.

La recherche pour cet article est toujours en cours. Si il manque un ménage à 3 intéressant, faites mois signe !

2023-2024 : Montembeault, Primeau, Allen

Samuel Montembeault, Jake Allen et Cayden Primeau se partagent le filet cette année. Montembeault est sans aucun doute le gardien numéro 1.

Le second est Jake Allen, le vétéran au contrat encombrant que Kent Hugues peine à échanger.

Le troisième est Cayden Primeau, jeune gardien sous contrat, éligible au ballotage et que le Canadien ne veut pas perdre pour rien.

Jake Allen
Jake Allen est celui qui a le plus souffert du ménage à 3 cette saison

2006-2007 : Huet, Aebischer, Halak

Après avoir connu une saison difficile en 2005-2006. José Théodore est échangé à l’Avalanche du Colorado le 9 Mars 2006. En retour, le Canadien reçoi un autre gardien, David Aebischer. Cristobal Huet n’est pas dominant en 2006-2007. Et donc … ménage à trois !

Le cerbère français partage le filet avec David Aebischer mais aussi avec un jeune gardien Slovaque prometteur, Jaroslav Halak.

David Abischer sera laissé libre comme l’air. Cristobal Huet est expédié à Washington en Février 2008, laissant les filets au Duo Price et Halak, Halak ou Price , comme vous voulez . Il passera ensuite aux Hawks avec qui il remportera une coupe Stanley.

Cristobal Huet : 42 parties, David Aebischer : 32 parties, Jaroslav Halak : 17 parties

Cristobal Huet avec la coupe Stanley à Paris

2002-2003 : Garon, Hackett, Théodore

Ce ménage à trois, annoncé dès le début de la saison, est très similaire à celui de Montembeault, Allen, Primeau.

Mathieu Garon est le nouveau venu qui doit passer par le ballotage. Jeff Hackett et le vétéran cher payé et José Théodore est le numéro 1 qui a le cul entre deux chaises, et dont l’entraineur limite le nombre de matchs.

En Janvier 2003, Jeff Hackett est échangé en retour de Niklas Sundtrom.

José Théodore : 53 départs, Jeff Hackett : 18 départs, Mathieu Garon : 8 départs.

1998-1999 : Hackett, Thibault, Théodore et Chabot

Le Canadien se cherche … En octobre 1998 le CH réclame Frédéric Chabot au ballotage. La saison n’est vieille que de 10 matchs quand Jocelyn Thibault est échangé aux Blackhawks de Chicago en retour de Jeff Hackett.

Les partisans verront donc alors le ménage trois : Jeff Hackett est le numéro un, mais blessures aidant, il y aura de la place pour Frédéric Chabot et José Théodore.

Jeff Hackett : 53 départs, José Théodore: 18 départs, Frédéric Chabot : 11 départs, Jocelyn Thibault : 10 départs.

1996-1997 : Thibault, Jablonski, Théodore

Le jeune Jocelyn Thibault a été acquis en Décembre 95, dans l’échange qui a envoyé Saint-Patrick au Colorado. Peut-être un peu trop jeune pour tenir le post de premier gardien du Canadien, ses performances laissent de la place à la concurrence en 96-97.

Il doit donc faire ménage à 3 avec le vétéran Pat Jablonski et le jeune José Théodore, qui a montré l’étendue de son talent lors des précédentes séries.

Le ménage à 3 prend fin en mars 1997, quand les Canadiens de Montréal échangent Pat Jablonski aux Blues de St-Louis.

L’année suivante, Théo repart vers le club école. Andy Moog devient le numéro 2 de Jocelyn Thibault. Ce dernier sera aussi expédié sous d’autres cieux en 1998.

Jocelyn Thibault : 61 matchs, Pat Jablonski : 17 matchs, José Théodore ; 16 matchs.

1990-1991 : Roy, Racicot, Bergeron

En 1990-1991, Bryan Hayward a été échangé, Patrick Roy est le gardien numéro 1. Mais voila, Roy va subir deux blessures, qui vont laisser de l’espace à André Racicot et Michel Bergeron. Un beau ménage à 3.

La bataille est pour le poste de numéro 2 bien sur . Frédéric Chabot sera aussi a l’essai pour 3 parties. C’est André Racicot qui sortira gagnant de la lutte. Bergeron sera échangé l’année suivante à Tampa-Bay.

Patrick Roy : 48 départs, André Racicot : 18 départs, Jean-Claude Bergeron :18 départs, Frédéric Chabot : 3 départs.

Figurine Provigo Patrick Roy
Patrick Roy – figurine Provigo

1985-1986 : Roy, Penney, Soetaert

Si Patrick Roy a brillé pendant les séries de 86, remportant le Conn-Smythe, il venait de connaitre une saison en demi teinte.

Jean Perron n’avait eu d’autre choix que de faire jouer ses deux autres gardiens, Doug Soetaert et Steve Penney.

Un ménage à 3 qui va durer toute la saison et ne satisfera aucun des trois gardiens. Doug Soetaert signera avec les Rangers de New-York pour la saison suivante

A l’été 86, Steve Penney est échangé aux Jets de Winnipeg en retour de Brian Hayward, qui formera un duo avec Patrick Roy les saisons suivantes.

Patrick Roy : 47 matchs, Doug Soetaert : 23 matchs, Steve Penney : 28 matchs

1981-1982 : Herron, Wamsley, Sevigny

Différent trio, mais même affaire. Nouveau ménage à 3 devant le filet du Canadien de Montréal, mais la , ça va chauffer.

Alors que Denis Herron a connu un bon camp d’entrainement, l’entraineur Bob Berry décide de donner le match inaugural au jeune Rick Wamsley. Lorsqu’il annonce la décision, Sevigny et Herron provoque un scandale sur la glace, durant l’entrainement.

L’affaire remontera jusqu’au directeur général. Mais rien n’y fera. Même si Wamsley sera renvoyé au club école, le mal est fait et la saison se passera à 3 gardiens.

Rick Wamsley: 38 départs, Denis Herron : 27 départs, Richard Sevigny : 19 départs.

1979 à 1981 : Sevigny, Larocque, Herron

Alors de Ken Dryden vient de prendre sa retraite ( 9 Juillet 1979 ), Michel «Bunny» Larocque , numéro 2 depuis 5 saisons, s’attend certainement à devenir le gardien numéro 1 du Canadien de Montréal, poste qu’il aurait bien mérité.

Mais voila , fin Août, le Canadien fait l’acquisition du gardien Dennis Herron et va aussi rappeler Richard Sevigny du club école. Un beau ménage a 3 qui dure deux saison.

Aucun des trois ne démarque vraiment pour succéder à Dryden. Michel «Bunny» Larocque demandera finalement à être échangé. Ce sera chose faite lorsque le Canadien l’enverra aux Maple Leafs en Mars 1981. D

Durant la saison 1980-81, le jeune Rick Wamsley est aussi rappelé du club école pour jouer 5 parties suite à des blessures.

1979 -1980 : Larocque : 39 départs, Herron : 34, Sevigny : 11.
1980 – 1981 : Sevigny : 33 départs, Larocque : 28 départs, Herron : 25, Wamsley : 5.

Michel Larocque en compagnie de Ken Dryden
Michel Larocque et Ken Dryden

1973-1974 : Larocque, Thomas, Plasse

Ken Dryden n’étant pas satisfait de son potentiel nouveau contrat avec le Canadien de Montréal, il décide de ne pas jouer pour la saison 1973-1974.

Il choisit plutôt de terminer ses études , tout en travaillant pour une firme d’avocats à Toronto, pour 135$ par semaine.

Un ménage à trois s’installe alors pour le remplacer, entre le nouveau venu Michel Larocque, Wayne Thomas et Michel Plasse.

Le Canadien connait une bonne saison mais se fait sortir en première ronde des playoffs.

Fin du ménage à 3 à la fin de la saison. Dryden revient l’année suivante. Son adjoint est Michel Larocque.

Wayne Thomas : 40 départs ; Michel Larocque: 25 départs , Michel Plasse: 15 départs

1966-1967 Vachon, Hodge, Worsley

Première année à deux gardiens dans la LNH. Le Canadien a échangé Jacques Plante aux Rangers en 1963, obtenant «Gump» Worsley. Son adjoint est depuis le vétéran Charlie Hodge.

En Décembre, le Gumper se blesse. Charlie Hodge prend la relève. On rappelle Gary Bauman et plus tard dans la saison , un jeune gardien de 21 ans, Rogatien Vachon.

Toe Blake n’hésite pas à faire jouer Rogatien Vachon qui sera le partant pour les séries.

Voici donc le premier ménage à 3 gardiens, qui ne durera pas. Nous sommes en 1967, année de l’expansion et du repêchage d’expansion. Sam Pollock ne protège pas Charlie Hodge, qui est choisi par les Seals d’Oakland.

Charlie Hodge : 37 départs , Rogation Vachon :19 départs, Gump Worsley : 18 départs.

Gump Worsley et Charlie Hodge
Gump Worsley et Charlie Hodge