Dans une ligue composée de 18 équipes dont la plupart des membres jouent sans casque, trainent de leurs patins à tubes et décochent leurs tirs munis de bâtons de bois, Sam Pollock parvient à réunir un groupe de joueurs qui offrent à leurs admirateurs une saison quasi parfaite.

L’édition 1976-77 du Canadien de Montréal accomplit l’incroyable exploit d’établir de nouveaux standards d’excellence encore inégalés à ce jour. Soixante victoires, huit revers et douze matchs nuls plus tard, peu contestent la probable pérennité d’un tel tour de force.Surtout après la manière expéditive avec laquelle le CH est allé cueillir l’ultime honneur : sa 20eme coupe Stanley.

1976-77 la saison record du Canadien

Pour connaitre une pareille campagne, chaque joueur a dû fournir au moment opportun, la contribution qu’on attendait de lui. Mais comme il est donné de constater dans cet ouvrage, tout n’a pas nécessairement été aussi facile que Guy Lafleur , Ken Dryden, Serge Savard, Mario Tremblay et les autres l’ont laissé paraitre en cette inoubliable saison …

Author

Amateur de hockey , je m'intéresse à l'histoire du sport et à celle du Canadien de Montréal. Vous lisez actuellement mon blog