L’échange de Mike Ribeiro

Mike Ribeiro

Le 30 Septembre 2006. Bob Gainey échangeait Mike Ribeiro aux Stars de Dallas en retour de Janne Niniima. Un échange très controversé, qui fait encore parler.

Et si le nom de Mike Ribeiro refait surface, c’est grâce à l’entrevue que Guillaume Latendresse et Maxime Lapierre du podcast la poche bleue ont diffusé. Au passage, quel bon podcast. Vous pouvez écouter l’entrevue ci-dessous.

Entrevue Intégrale Mike Ribeiro Pierre Dagenais

La transaction Ribeiro Niniima

En retour de Ribeiro et d’un choix de 6eme tour au repêchage de 2008, Bob Gainey obtint le défenseur de 31 ans Janne Niniima et un choix de 5ème ronde.

Niniima jouera une saison avec le Canadien, 41 matchs. Blessé, ralenti, il finit la saison avec 3 aides et un différentiel de -13.

Les débuts de Mike Ribeiro avec le CH

Mike Ribeiro va bruler la ligue junior majeur du Québec. A sa seconde année avec Rouyn Noranda, il finit la saison avec 167 points. Ses statistiques sont impressionnantes, et les attentes immenses.

Choisi par le Canadien au second tour du repêchage de 1998 par Montréal, Mike Ribeiro joue dès 1999 avec le grand club, mais sur le quatrième trio. Il ne peut se faire justice et fait des allers-retours le club école du Canadien ( Citadelles du Québec , puis Bulldogs de Hamilton ) jusqu’en 2003.

La saison 2003-2004 est la vraie première saison de Mike Ribeiro . Chad Kilger et Saku Koivu se blessent, ce qui permet à Ribeiro de prendre plus de place. Cette année la, il compte 20 buts et amasse 45 aides.

Au retour du lock-out

Au retour du lockout. Mike Ribeiro qui n’est pas un grand patineur, s’adapte pourtant à ce hockey plus rapide et sans accrochage. Il récolte quand même 16 buts et 35 passes en 51 matchs. Cette saison sera quand même sa dernière avec le Canadien de Montréal.

De 1999 à 2006, Mike Ribeiro au disputé 276 matchs et amassé 153 points, dont 50 buts. Une carrière décevante avec le Canadien.

L’été avant l’échange

Dès la fin de la saison les rumeurs d’échange enfle. Selon Mike Ribeiro, il avait reçu l’assurance de ne pas être échangé :

Il y a beaucoup de rumeurs que tu va être échangé. Inquiètes toi pas, on ne va pas t’échanger, prépares toi pour la saison, puis laisse faire les rumeurs, c’est juste des rumeurs, les gens font juste parler à Montréal.

Mike Ribeiro – La poche bleue

Un échec à torts partagés

L’entretien avec Guillaume Latendresse et Maxime Lapierre, permet de repenser le passage du talentueux joueur de centre avec le Canadien.

Mike Ribeiro lui même l’admet, il a peut-être un peu trop fait la fête et ce n’est pas le genre de joueurs que l’équipe souhaitait. Un peu trop la fête est un euphémisme. Il suivra le programme d’aide de la LNH et ira en réhabilitation.

Il n’a jamais senti la confiance de l’organisation et toujours beaucoup de pression des médias. Il éclot tardivement, connaissant une première vraie saison à 23 ans. Cette éclosion tardive est probablement due en grande partie à sa pauvre utilisation en début de carrière et aux nombreux voyages dans les mineurs.

Ce n’est pas une révélation à la fin des années 90, il y avait des clans dans l’équipe, dont un formé par José Théodore, Pierre Dagenais et Mike Ribeiro.

L’autre clan semblé mené par Saku Koivu, très proche du propriétaire de l’équipe, et avec lequel Mike Ribeiro ne s’entendait pas très bien.

Ribeiro est presque revenu à Montréal

Dans le podcast, on apprend que Mike Ribeiro faisait partie de l’offre initiale lors de l’échange Weber – Subban , mais quelqu’un à Montréal aurait posé son véto. Il aurait aussi tenté de finir sa carrière à Montréal, en textant Shea Weber pour proposer ses services.

La vie après le hockey

Si Mike Ribeiro semble aujourd’hui serein et s’occupe de sa famille A Nashville, il a connu des moments difficiles.

Après l’échange, il connait de bons moments avec Dallas, Washington et Nashville. Mais ses démons le hantent. Après une bonne saison à Nashville, c’est le déclin.

Après une bonne année avec les Prédateurs, ses statistiques baissent. En 2016, Mike demande a être échangé. Nashville ne trouve pas de destination. Il est balloté et finalement envoyé dans les mineurs ou il joue une dernière année à Milwaukee.

La première année après le hockey sera très difficile, comme pour de nombreux joueurs. Heureusement, tout va mieux pour Mike Ribeiro qui cherche désormais à s’orienter vers une carrière de coach. A Montréal un jour ?

Je vous conseille aussi la lecture de l’excellent article de Mathias Brunet, un long entretien avec Mike Ribeiro.

The Best of Mike Ribeiro [HD]