Ilya Kovalchuk échangé aux Capitals de Washington

Ilya kovalchuk

Le Canadien de Montréal a échangé Ilya Kovalchuk aux Capitals de Washington pour un choix de 3ème tour en 2020.

Afin d’accommoder les Capitals, le Canadien paiera la moitié du salaire de Kovalchuk pour le restant de la saison.

Le passage de Kovalchuk à Montréal

En 22 matchs, Kovalchuk a marqué 6 buts et obtenu 7 mentions d’aides . Au delà des chiffres, l’ailier russe aura été l’histoire de la saison 2019-2020, qui aurait autrement été à oublier.

Par sa présence, il a redonné un peu d’espoir aux partisans et changé la dynamique du club et sur la glace et dans le vestiaire.

Petits arrangements pour un échange

Depuis le début de l’aventure Kovalchuk, il semble clair que l’entente ait été de l’envoyer chez un prétendant à la coupe Stanley si le CH ne faisait pas les séries.

Marc Bergevin tient donc parole et l’échange aux Capitals de Washington qui sont de sérieux candidats à la victoire.

Une petite controverse apparait brièvement après l’échange, quand Kovalchuk déclare que de meilleures offres que celle des Capitals étaient peut-être sur la table, mais que Marc Bergevin lui a laissé le choix entre Washington et au moins une autre équipe ( a priori Boston ).

Pourquoi Washington acquiert Kovalchuk

Selon certains commentateurs, il semble que l’ambiance ne soit pas au beau fixe chez les Caps. L’arrivée de Kovalchuk pourrait avoir le même effet rassembleur qu’à Montréal. L’ailier Russe apporte bien sur aussi tout son talent offensif. Il a encore du hockey à donner et va être surmotivé pour les playoffs.

Dany Dubé amène un excellent point en comparant l’arrivée de Kovalchuk à Washington à celle de Raymond Bourque au Colorado. Toute l’équipe pourrait bien se ranger derrière lui pour lui offrir la coupe qu’il na jamais gagnée.

Bref, une très bonne acquisition pour les Capitals, une bonne chance avec un prétendant pour le joueur et un choix de 3ème tour offert au Canadien. Tout le monde est content.

Bientôt un retour pour Kovalchuk ?

Lors du point de presse de Kovalchuk et de celui de Marc Bergevin, la possibilité d’un retour à Montréal pour la saison prochaine n’a pas été écartée. Il l’a d’ailleurs presque confirmée dans l’article « la transparence du dg » de Mathias Brunet .

Notez enfin qu’Ilya kovalchuk avait déjà failli atterrir à Montréal en 2001, quand André Savard tenta d’obtenir le premier choix des Trashers d’Atlanta.


photo syume@flikr

Publié le
Catégorisé comme transactions