Sergachev échangé pour Jonathan Drouin

Le Canadien échange Mikhail Sergachev au Lightning de Tampa Bay en retour de l’attaquant Jonathan Drouin.

Marc Bergevin fait acquisition de Jonathan Drouin et d’un choix conditionnel de 6eme ronde pour 2018 en retour de Mikhail Sergachev et d’un choix conditionnel de 2e tour pour 2018.

Les choix seront échangés si Sergachev joue 40 matchs avec Tampa Bay la saison prochaine. Le directeur général du CH a accordé un contrat à son nouveau joueur. 33 millions pour 6 ans.

Laisser partir Sergachev

Une mauvaise idée, qui me rappelle l’échange de Ryan McDonagh contre Scott Gomez. Évidemment Jonathan Drouin n’est pas Gomez. Mais échanger un défenseur repêché il y a u an au 9eme rang, remplaçant potentiel de Markov qui va prendre sa retraite et faire ses classes à la gauche de Weber, un défenseur qui a terminé sa carrière junior avec une saison de 10 buts et 33 passes en 50 matchs. Qui que ce soit qui prenne l’avion pour Montréal en retour, ça ne sent pas bon, voir même un peu la panique.

Certes le Canadien obtient un bon attaquant et on a rien sans rien, mais le risque n’est-il pas un peu élevé ?

La relève défensive du Canadien est-elle suffisante pour se permettre d’échanger un espoir de premier plan comme Sergachev ? Même si l’équipe peut encore compter sur André Markov et Shea Weber ? Il n’y a rien de sur en dessous.

Mikhail Sergachev highlights (Tampa Bay Lightning #98) | Star in the making

Marc Bergevin au pied du mur

Mais pour Marc Bergevin, il fallait bouger des pions. Carey Price ne rajeunit pas et l’équipe manque cruellement de talent offensif à tous les postes comme chaque saison, de joueurs de centre.

On ne sait toujours pas si Alex Galchenyuk est un centre ou un ailier, David Desharnais a pris la route d’Edmonton, ce qui laisse Phillip Danault plus ou moins seul au centre avec Pleky…

Le bruit court que Jonathan Drouin, qui a occupé la position de centre dans le junior pourrait se voir muté à cette position avec le Canadien alors qu’il était à l’aile avec Tampa

Cela va t’il donner le coup de fouet nécessaire et aider Pacioretty Gallagher et Radulov à produire. Échanger un ailier pour potentiellement le muter au centre est pari qui a rarement été payant me semble t’il. Mais bon !

Jonathan Drouin dans l’eau chaude à Tampa

Troisième choix au total en 2013, l’attaquant Québécois a terminé la dernière saison avec 21 buts et amassé 32 mentions d’assistance en 73 matchs. Mais tout n’était pas rose avec Steve Yzerman.

Jonathan Drouin a demandé, via son agent Allan Wash a être échangé fin 2015.

Au nom de Jonathan Drouin, j’ai demandé une transaction auprès du Lightning de Tampa Bay en novembre, a déclaré Walsh par le biais d’un communiqué. Nous n’avons pas dit un mot publiquement au sujet de cette situation indéfendable avant aujourd’hui [dimanche]. Il est dans le meilleur intérêt de tout le monde que Jonathan puisse se retrouver ailleurs et joue au hockey.

Allan Walsh – agent de Jonathan Drouin

Rien ne se produit et il a été expédié dans la ligue américaine . Comme on dit ” la chicane a pogné” Drouin refuse de jouer et se retrouve finalement suspendu sans solde , clamant haut et fort qu’il ne rejouerait pas et qu’il veut être échangé “right fucking now” . Le web a pris feu et les rumeurs envoyant le Québécois sous d’autres cieux n’ont plus cessées.

Dans l’intérêt de chacun, le joueur a fini par patiner pour Syracuse et à la date limite de 2016, Drouin n’ toujours pas échangé par le patient Yzerman. Probablement et Drouin et son DG en sont venus à la conclusion que de bonnes séries arrangeraient tout le monde, et qu’il serait possible de reparler transaction ensuite.

Jonathan Drouin va montrer tout son talent pendant ces séries en amassant 14 points en 17 matchs, aidant Tampa Bay à se rendre en finale d’association.

Transaction Drouin – Sergatchev, qui gagne ?

Au premier abord les deux équipes. La brigade de Tampa Bay et vieillissante et coute cher. En échangeant un haut salarié comme l’aurait été Drouin, contre un jeune défenseur avec un contrat d’entrée, Yzeman fait un bon coup. Le Canadien achète plutôt de l’incertitude.

Probablement Tampa Bay. Ils ne peuvent plus rien tirer de Drouin avec qui ils sont en conflit. Jonathan Drouin ne cadre pas avec le club. Yzerman a été patient, a utilisé son joueur et l’a échangé alors que sa valeur est élevée, du bon marketing.

Il était le meilleur attaquant disponible sur le marché quand le Canadien a conclu la transaction qui a envoyé Sergachev à Tampa.

Le CH récupère certes du talent, mais aussi un joueur de séquence ( déjà dans le junior ) qu’ils vont devoir faire produire régulièrement, à priori dans une position qui n’est pas la sienne et dans un style plus fermé qui risque de ne pas lui convenir.

Ceci dit, si le joeur se sent bien à Montréal et qu’il est bien entouré, on peut aussi espérer des étincelles !

Mise à jour Septembre 2017

Aie aie aie. Sans dire que l’échange tourne mal, le plan du directeur général prend le bord. Andrei Markov a quitté le Canadien faute d’une entente sur son nouveau contrat. Son absence conjuguée au départ de Sergachev va sans aucun doute se faire sentir.

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, Alexander Radulov a aussi quitté le bateau pour Dallas et quelques centaines de milliers de dollars de plus. Tout cela place Drouin dans une situation peu envieuse. Moins de première passe et plus de gros ailier.

De plus Jonathan Drouin ne peut s’établir en tant que joueur de centre , ce qui était certainement le but de l’échange.

Mise à Jour Février 2020

Questionné au sujet de la transaction qui a amené Jonathan Drouin à Montréal, Marc Bergevin a été assez clair sur le sujet. Mais wait , what ? Le directeur général déclare qu’il venait de perdre Radulov ? Mais Drouin a été échangé le 17 Juin et les négociations avec Radu auraient duré jusqu’à Début Juillet . Donc le 17 ils savaient que Radulov ne reviendrait pas ?

Si tu regardes aujourd’hui, peut-être un peu, oui, ça a fait mal à notre défense. Mais depuis l’échange , Jo n’a pas encore atteint son potentiel maximum. Tant que ça ne sera pas fait, c’est encore difficile de comparer les deux. À l’époque, on venait de perdre Radulov, et rapatrier un Québécois était important. On s’était posé une question importante : si les deux joueurs avaient été disponibles dans le même repêchage, lequel aurait-on choisi ? La réponse était Drouin. Dans toutes les décisions, il y a des risques. Mais ça en valait la peine à nos yeux.

Marc Bergevin, en entrevue à La Presse

Mise à jour Août 2020

C’est une année noire pour le hockey, mais aussi pour Jonathan Drouin, qui s’est blessé au poignet et probablement à la cheville en fin de saison 2019-2020. Les séries commencent dans la bulle sans Kovalchuk, Nate Thompson qui a rejoint les Flyers et Nick Cousins qui est parti pour Las Vegas et pour pas grand chose.

Mauvaises séries pour Jonathan Drouin qui a peu d’impact. Il est la cible des fans et des médias, qui lui reprochent son manque de production. Il n’est pourtant pas le seul en pleine disette, Max Domi ne fait guère mieux .

Dans les derniers matchs contre les Flyers qui éliminent finalement le Canadien, on a pu voir que le duo Drouin / Suzuki est explosif, ce qui laisse présager que Drouin pourrait connaitre une bonne saison 2021.

Un peu de lecture

Un bon article est paru sur les performances de Jonathan Drouin durant les series de 2020, en anglais, mais ça vaut le coup : What is eating Jonahan Drouin ? .

Article d’Arpon Basu à propos de l’échange sur le site de la NHL

Article en français sur The Athletic. Evolution de la transaction Sergachev Drouin

Most popular

Most discussed