John Kordic succéda à Chris Nilan au poste peu enviable de bagarreur en chef des Canadiens de Montréal.

Mais n’est pas Goon qui veut et c’était alors un boulot qui pouvait vous emporter dans les tréfonds.

John Kordic ne résistera malheureusement pas à la pression

Biographie John Kordic

le 8 Août 1992, John Kordic perdait la vie dans ce qui devint son dernier combat : dix policiers, en réponse à une plainte, venaient, à grand peine, de le maîtriser.

Même si sa mort dut directement reliée à la cocaïne lors de l’enquête publique qui allait suivre, des questions persistèrent quant aux circonstances de l’arrestation, le nombre de policiers impliqués permettant, à lui seul, de soulever des interrogations.

C’était de notoriété publique que John courait à sa propre perte. Les rumeurs à propos de sa consommation d’alcool, de stéroïdes et de cocaïne avaient depuis longtemps fait le tour de la LNH.

Par quel cheminement, ce jeune joueur talentueux, peu belliqueux et animé d’un besoin extrême de faire la fierté de son père, était il devenu cette bombe ambulante que rien rien personne ne saurait désamorcer ?

Dans un univers sportif où il est plus facile de fermer les yeux, John Kordic, le combat de sa vie, jette un regard sur une tragédie d’une genre qu’on oubliera difficilement.

Author

Amateur de hockey , je m'intéresse à l'histoire du sport et à celle du Canadien de Montréal. Vous lisez actuellement mon blog