'); ?>

Émile Butch Bouchard est un grand du hockey. 15 saisons avec le Canadien, 8 ans capitaine des Canadiens de Montréal, intronisé au temple de la renommée, il a son nom 4 fois gravé sur la coupe Stanley. Son chandail numéro 3 est finalement retiré et hissé au plafond du centre Bell en 2009. Tout une carrière de hockeyeur.

Butch Bouchard , le roc de Gibraltar

Dans Émile Butch Bouchard, le roc de Gibraltar du Canadien de Montréal, Pat Laprade nous invite à voir au delà du hockey , à traverser toute la vie de « Butch » . On y redécouvre le hockeyeur et ses exploits, mais aussi l’ami fidèle, l’apiculteur, le citoyen, l’homme d’affaires et le père.

Émile Butch Bouchard aura aussi, et avant Maurice Richard, un impact politique sur les « Canadiens Français » . Au passage, voici un entretien de Jean-Marie Pellerin avec Joël le Bigot.

Butch Bouchard – Entretien avec Jean-Marie Pellerin

Pat Laprade nous offre un des meilleurs livres parus sur le hockey Québecois depuis un bon moment. La vie de Butch Bouchard et l’époque y sont très bien documentées et racontées. Le livre est l’aboutissement d’un énorme travail de recherche. L’écriture est très vivante et rend la lecture très agréable. Bref le livre m’a passionné.

Biographie d'Émile Butch Bouchard
Émile Butch Bouchard, le roc de Gibraltar du Canadien de Montréal

La carrière d’Émile Butch Bouchard

Résumer ici la carrière de Butch Bouchard serait inutile. Je vous invite tout simplement à lire la biographie .

C’est en 1941-42 que Butch Bouchard rejoint les Canadiens de Montréal. Dès son arrivée, il fait parler de lui. Sa grande taille et son jeu robuste font de lui un des favoris de la foule, qui peine à s’identifier à qui ce soit dans ce Canadien en reconstruction.

Défenseur fiable, avec ses 6,2 et plus de 200 livres, il devient aussi le défenseur le plus respecté de la ligue. Il pratique un jeu très physique, mais plutôt propre. Il se fait respecter et protège ses coéquipiers. Ceux qui vont trop loin en mangent généralement toute une .

Butch Bouchard dans l'uniforme du Canadien
Butch Bouchard dans l’uniforme du Canadien

Durant la décennie 1940/1950, les Canadiens sortent de leur période sombre et , Butch Bouchard et Maurice en tête, remportent la coupe Stanley en 1944 et 1946.

Au début de la saison 1948-49, après 7 saisons dans les rangs du CH et 2 coupes Stanley, Butch est nommé capitaine capitaine de l’équipe. Il portera le C pendant 8 saisons, prenant soin de ses coéquipiers sur la glace et hors glace.

Jusqu’à la fin de sa carrière et malgré de nombreuses blessures, Butch Bouchard sera une défenseur fiable. Sous son capitanat, l’équipe remporte de nouveau la coupe Stanley en 1953 et 1956. Pour sa dernière saison, il joue très peu mais est toujours sur le banc, ou il assiste Toe Blake devenu entraineur.

Les séries de 1956

En 1966, Butch Bouchard reçoit un premier honneur, il est intronisé au Temple de la renommée du hockey. Sa vie après le hockey sera bien remplie.Père bien sur , mais aussi homme d’affaires avisé, il dirigera le restaurant « chez Butch » pendant plus de 30 ans. Ses liens avec le sport ne seront jamais coupés. Il dirigera les royaux de Montréal et s’impliquera dans de nombreuses activités .

Il sera toujours aux alentours du Canadien, qui après une grande campagne médiatique menée par Ron Fournier, retirera le chandail de Butch Bouchard le 4 décembre 2009, la journée du 100e anniversaire de l’équipe.

Author

Amateur de hockey , je m'intéresse à l'histoire du sport et à celle du Canadien de Montréal. Vous lisez actuellement mon blog