Des frères qui ont joué pour le Canadien de Montréal, il y en a plus que vous pensez . Il y a même des frères qui font partie du CH actuellement. Les connaissez vous tous ? On fait le tour des fratries hockey à Montréal, d’aujourd’hui et d’hier ! Certains ont joué ensemble, d’autres ont fait partie de l’organisation sans jouer ensemble et enfin certains ont joué pour le Canadien à des époques différentes. J’ai trouvé 19 duos. S’il en manque, envoyez moi un message sur twitter !

Pourquoi les équipes de la LNH repêchent parfois les frères ? Effet Sedin, génétiques, on connait déjà la famille , on a déjà vu joué l’un et l’autre. Il y a un tas de bonnes raisons !

Les frères dans l’organisation du Canadien

Deux familles sont doublement représentées dans l’organisation actuelle des Canadiens de Montréal

Arber et Florian Xhekaj

Le Canadien a surpris un peu tout le monde au repêchage de 2023 , choisissant Florian Xhekaj en quatrième ronde. Frère du défenseur Arber Xhekaj (72), qui évolue actuellement avec les Canadiens, l’ailier gauche rejoindra t’il son frère dans l’alignement ? L’avenir nous le dira. Florian Xhekaj a signé son contrat avec le CH le 09/04/2024

Rem et Rhett Pitlick

Rem Pitlick, que le Canadien a réclamé au ballotage en Janvier 2022 a rejoint son frère dans l’organisation des Canadiens. Le CH avait repêché Rhett Pitlick en 2019 . Rhett vient de finir son hockey universitaire aux Etats-Unis. Fait insolite, Tyler Pitlick, leur cousin, à aussi joué quelques parties avec le Canadien. ( note : On ne verra pas jouer les frères Pitlick à Montréal. Rem a été échangé aux Penguins de Pittsburgh )

Mentions spéciales à Nick Suzuki, Kirby Dach, Justin Barron, Cole Caufield ,Luke  Tuch et Luke Mittelstadt, tous membres de l'organisation actuelle du CH et dont les frères appartiennent à une autre organisation de la LNH.

Maurice et Henri Richard

Avant d’aller plus loin dans la liste des frères ayant joué à Montréal, voici les deux frères les plus importants de l’histoire des Canadiens de Montréal : Maurice et Henri Richard.

Les frères Maurice et Henri Richard
Maurice et Henri Richard / Photo d’archive la Presse

Leur histoire et leurs liens avec le Canadien de Montréal et nous partisans est tout simplement incroyable. De 1942 à 1971, il y aura toujours eu un des frères Richard dans l’alignement. Et pas pour faire de la figuration :

Je ne vais pas plus loin et je vous encourage à lire un des nombreux livre consacré à Maurice Richard. Vous pouvez aussi écouter la biographie d’Henri Richard gratuitement sur Audible.

Notez qu’un troisième frère Richard, Claude ,a joint l’organisation du Canadien mais n’a pas atteint la LNH.

Les frères dans l’histoire du Canadien

Il y a eu beaucoup de frères qui ont fait partie de l’organisation des Canadiens de Montréal. Ils n’ont pas tous joué ensemble, certains sont restés dans les mineurs etc … Si il en manque, n’hésitez pas à m’envoyer un message sur twitter.

Andrei et Sergei Kostitsyn

Les frères Kostitsyn ont marqué l’histoire du CH, malheureusement pas pour les bonnes raisons. Talentueux tous les deux , leur frasques hors glace et leur manque de régularité sur la glace les ont sorti de Montréal. Andreï, le plus talentueux des deux , avait été repêché au 10ème rang en 2003 et Sergei un choix de 7eme ronde deux ans plus tard. Sergei sera échangé à Nashville en 2010 et Andrei sera le rejoindra en 2012.

Guillaume et Olivier Latendresse

Repêché en 2005 par le Canadien, Guillaume Latendresse a passé 4 saisons avec le Canadien avant d’être échangé au Wild en retour de l’énigmatique Benoit Pouliot. En 2009, son frère Olivier est lui avec le club école des Bulldogs d’Hamilton. Il ne joueront pas ensemble.

Stéphan et Patrick Lebeau

Stéphan et Patrick Lebeau ont connu des carrières bien différentes mais ont tous deux joué pour les Canadiens. Stephan a signé comme agent libre avec le CH en 1988 et participera à la conquête de la coupe de 93 avant d’être échangé. Patrick a lui été choisi par le CH en huitième ronde du repêchage en 1989 avant d’être à son tour échangé en 1992 pour des considérations futures. Il n’aura joué que 4 matchs avec les Canadiens durant la saison 1990-1991.

Pierre et Sylvain Turgeon

Pierre Turgeon n’aura fait que passer à Montréal , acquis par Serge Savard et échangé un an plus tard par Réjean Houle. En peu de temps, il est quand même réussi à amasser 50 buts et 77 passes en 104 parties, en plus de devenir capitaine du Canadien . Il fut ensuite échangé, ce qui fut une très grande erreur. On cherche depuis un gros centre et il va faire son entrée au temple de la renommée. Il n’a jamais joué avec son frère, qui fut lui acquis des Devils en 1990 en retour de Claude Lemieux et ne resta que deux saisons à Montréal.

Claude et Jocelyn Lemieux

C’est Serge Savard qui va aller chercher le frère de Claude Lemieux déjà joueur du CH. Alors que Claude a été repêché par le CH en 1983 , ce sont les Blues qui ont repêché son frère en première ronde au draft de 1986. Mais Jocelyn n’aura pas l’impact de Claude. Bref acquis en 1988, Jocelyn Lemieux sera échangé à Chicago en 1988.

Larry et Moe robinson

On ne présente plus Larry Robinson, Repêché en 1971 par le CH, membre du big three. 6 coupes Stanley et 2 trophées Norris, il passe 17 saisons avec les Canadiens de Montréal. Son frère Moe est lui aussi repêché en 1977 par le Canadien. Mais i arrive dans une équipe à la défensive exceptionnelle. Il ne pourra se faire valoir et ne jouera qu’un match avec le grand club.

Frank et Peter Mahovlich

Autre duo de frères d’exception , Frank et Peter Mahovlich. Ce sont sans doute les frères qui auront eu le plus d’impact avec les Canadiens de Montréal après les frères Richard. Peter passa 9 saisons avec le CH dans les années 70 et fut pendant quelques années au centre de Steve Shutt et Guy Lafleur. Frank rejognit son frère après avoir été acquis des «dead wings». Ils ont tous les deux gagné la coupe avec le CH.

Frank et Peter Mahovlich / Reddit Habs

Terry et Kenny Reardon

Kenny Reardon était un solide défenseur, qui distribua beaucoup de mises en échec durant les 7 saisons qu’il passa avec les Canadiens de Montréal. Il remporta une coupe Stanley. Après sa carrière, qui s’arrêta à 30 ans à cause de son jeu physique, il resta adjoint à Frank Selke, dont il était aussi le gendre. Terry Reardon était lui un joueur de centre. Il ne passa que 2 saisons à Montréal dont la saison 1941-1942, pendant la quelle il fut coéquipier de son Kenny. Il devint ensuite entraineur des Reds de Providence

Jean-Louis et Conrad Bourcier

Les frères Jean-Louis (ailier gauche) et Conrad Bourcier ( centre ) ont tous deux été embauchés par le Canadiens pour la saison 1935-1936. Ils jouèrent respectivement 6 et 9 parties avant d’être prêtés aux Pittsburgh Shamrocks de la LIH , dirigée par Sprague Cleghorn.

Sylvio et Georges Mantha

Sylvio et Georges Mantha ont non seulement joué tous deux pour le Canadien mais ils formèrent aussi un solide duo de défenseurs. Ils jouèrent 13 saisons avec l’équipe. Georges était parfois utilisé à l’attaque. Après sa retraite, il s’impliqua dans le sport pour les jeunes et devint directeur adjoint des sports e la ville de Montréal.

Sylvio Mantha fut capitaine du Canadien pendant presque 10 ans. Il entraina aussi le Canadien en 1935-36. Il sera ensuite juge de ligne et entrainera des équipes amateur dans la région de Montréal.

Odie et Sprague Cleghorn

Tout un duo de frères . Les frères Hanson avant l’heure. Sprague était un défenseur brutal et Odie joua au centre et à l’aile. Qui s’en prenait à Odie devait faire face à Sprague et ce n’était pas de la rigolade, il réglait , comme beaucoup à l’époque, ses problèmes à coup de bâtons sur la face.

Mais ne nous trompons pas, il étaient aussi considérés comme des joueurs étoiles, ce qui leur permit de gagner la coupe Stanley en 1923-1924. Sprague fut aussi capitaine du Canadien.

Sprague ( à droite ) et Odie Cleghorn

Aurèle and René Joliat

Aurèle Joliat a passé 16 saisons avec le Canadien. Ailier d’Howie Morenz, il a 3 coupes Stanley à son actif et un trophée Hart. Son chandail a été retiré par le Canadien et il est au temple de la renommée. René n’a lui joué qu’une partie, ce qui lui vaut une entrée dans le livre glorieux d’un soir, de Carl Lavigne.

Walter Mummery et Harry Mummery

Les frères Mummery sont deux défenseurs originaires du Manitoba. Harry joua pour le Canadien. C’était un joueur de plus de 300 livres, il existe des histoires fantastiques à son sujet. Il joua avec son frère pour les Bulldogs de Québec. Lorsque l’équipe cessa ses activités, Walter fut assigné au Canadien mais n’y rejoignit jamais son frère. Harry évolua pour le Canadien en 1916-1917 et 1920-1921

Billy et Bob Boucher

Dans les années 20, la famille Boucher était bien connue dans le monde du hockey. Billy a joué 6 saisons à l’aide droite pour les Canadiens et Bob seulement une dizaine de matchs en 1923-1924, juste à temps pour gagner la coupe Stanley.

Frank Boucher fut lui une star chez les Rangers de New-York et Georges de même chez les Ottawa ! Ils sont tous les deux au temple de la renommée !

Hector et Pit Lépine

Voici deux autres frères qui ont joué dans les années 20. Pit Lépine fut une superstar avec le Canadien. Joueur de centre, Il passa 13 saisons avec l’équipe et remporta 2 coupes Stanley. Il devint ensuite entraineur du Canadien. Hector ne joua qu’une trentaine de joutes en 1925-26

George et pierre Vézina

Premiers frères à jouer pour les Canadiens, George et Pierre Vézina. Si on ne présente plus Georges qui a gardé les filets des Canadiens pendant 14 saisons, son frère Pierre n’a lui joué qu’une partie avec Canadien, pour rendre service. La situation est très bien expliquée dans le livre de Mikael Lalancette, consacré à Georges Vézina. Vous pouvez aussi écouter le livre gratuitement sur Audible.


Author

Amateur de hockey , je m'intéresse à l'histoire du sport et à celle du Canadien de Montréal. Vous lisez actuellement mon blog