La DS de Jean Béliveau. Quand Citroën était à Montréal

DS du Canadien

Ne me dites pas que vous n’aimeriez pas avoir la DS de Jean Béliveau pour rouler pendant les séries. La classe, même si ce n’était pas très discret

La DS aux couleurs du Canadien

Le capitaine du Canadien reçut cette DS 21 en 1970 du service marketing du Canadien de Montréal, qui avait signé cette année la un partenariat avec Citroën, alors établi à Montréal. Tout un objet promotionnel pour la marque aux chevrons que le Numéro 4 conduisit pendant u an.

Même s’il apprécia la conduite de sa DS 21 et son confort, il la rendit au Canadien parceque la voiture attirait tout simplement trop les foules.

La DS de Jean Béliveau

Dans un entretien avec Georges Dyke de Citroën vie, Jean Béliveau dit tout le plaisir qu’il eut à conduire sa Citroën, se souvenant encore de la suspension hydraulique, de la tenue du véhicule sur l’autoroute Montréal-Québec et bien sur du confort de ce véhicule.

 » Je l’ai rendue parce que, où que j’aille, la Citroën créait tout un spectacle. Elle attirait tellement l’attention que la conduire devenait une nuisance… Mais quel spectacle ! C’était une voiture très confortable et pratique, mais pas très pratique pour moi, parce qu’elle détonait partout ou j’allais … C’était une très belle voiture. Rétrospectivement, je crois que j’aurais du la garder »

Citroën vie
Pub Citroën Canada 1970 (1)

Qu’est devenue la DS de Jean Béliveau ?

La question est de savoir ce que le Canadien ou Citroën ont fait de ce beau véhicule. A t’il été repeint et revendu ? Qui sait ?

Selon un ancien dirigeant de Citroën pour la région de Québec, la marque au chevron refusa d’apporter des modifications à la DS ( ajout d’un vrai pare-choc, d’antirouille et de chauffages … ) , préférant abandonner le marché aux américains en 1974, alors que la DS 21 se vendait bien et était très fiable !

Publié le
Catégorisé comme blog